Étiquettes

Bon bon bon, comme premier billet, pourquoi pas le lien très intime que j’entretient avec les médias. Je dit intime puisqu’ils sont partout dans ma vie et dans les sphères de la société. Que nous le voulions ou non, ils nous influencent, propagent des images, des informations aussi juste que erronés sur une multitude de sujets. Encore faut-il que quelqu’un y crois et le tour est joué! Personnellement, je lis souvent le journal avant de travailler. Mais ce faisant, je commence toujours par la partie qui ne ment pas, les b.d. Ensuite seulement, je lis les grands titres et me lance dans la lecture du journal ( ormis les articles sportifs). De mon point de vue, je dois dire que le Journal de Montréal est… extrêmement biaisé et cherche à faire sensation plus qu’à présenter la vérité crue aux lecteurs. Je lis aussi les nouvelles sympatico et enfin, celles de mes « contactes » sur facebook. Ainsi, sans savoir le temps qu’il fera demain, je fais, subito-presto, le tours du globe en quelques pages, voir, quelques clics. Je n’ai pas pour habitude d’écouter le téléjournal, j’en ai bien assez avec les journaux pour ce qui est de ma dose de désinformations. Voilà en gros le lien que j’entretient avec les médias, je les lis, mais je me sers de ma jugeote avant de croire ou de suivre une idéologie quelconque. On peut dire que c’est comme une relation avec un Joe-connaissant, il en dit gros, mais une fois filtré, il ne dit que bien peux. Merci!

Publicités