Il nous est probablement tous arrivés d’avoir à faire un choix difficile entre 2 produits, disons, entre des chips Ruffles, des Tostitos, des Doritos ou des Lay’s, mais qu’au final on opte pour des bons pretzel de marque Rold Gold…éh bien en vérité, tout cela n’importe que peux puisque l’argent dépensé sera acheminé à l’entreprise Pepsico, chose étonnante, c’est aussi Pepsico qui possède les restaurants PFK, Taco Bell et Pizza hut, de même que les A&W. Toutefois, c’est Kraft qui possède les droits sur la racinette A&W et Pepsico sur la Mug Root Beer. En fait, la majorité de ce que l’on mange, bois, se sers pour laver et se laver, utilise comme sources d’énergies et comme cosmétiques est en fait possédé par 11 compagnies, Coca-Cola, Kraft, Nestlé, Pepsico, Kellog’s, Mars, Unilever, P&G, Johnson&Johnson et enfin General Mill’s. La preuve? éh bien la voici http://i.huffpost.com/gen/585370/original.jpg c’est ici un tableau représentant ces 11 entreprises et toutes les marques de commerce qui sont possédées par celles-ci. Ce sont donc eux, qui au sommet de leurs tours décident de ce que l’on utilise dans la vie de tout les jours, de comment on se nourris, se maquille, se rase, se lave, etc. Ce sont eux qui veillent à ce que notre argent tombe dans leurs poches avec leurs publicités alléchantes truffées de mannequins, de messages sous-entendus, d’informations cachées etc. Ça me fait d’ailleur penser à une excellente annonce de la banque ING directe qui nous proposait de mettre 100$ par mois dans un compte d’épargne et que, grâce à leurs taux d’intérêts formidable, au bout d’un ans, soit 12 mois, soit 12 dépôts de 100$, nous économiserions jusqu’à 1200$ WOW! non mais! Étrangement, en voyant cette annonce, je me suis demandé, si je mettait 100$ sous mon matelas durant 12 mois, au final qu’est-ce que j’aurai? 1200$! C’est tout comme les assurances vies des banques qui, d’une banque à l’autre nous promet la même chose, mais qui est formulé d’une autre façon, c’est tout! Ça prend pas la tête à Papineau pour le comprendre la franchement. Mais bon, tout ça pour dire que, on nous bombarde de publicités, on nous canarde d’offres en apparence alléchantes et au final, quand on se retrouve poivrés, on en redemande encore. Pas fort fort…

Publicités