Hier matin, aux nouvelles, sur le net, sur biens des bouches, un murmure se propageait, le Pape a démissionné. Ce qui m’étonne n’est pas la nouvelle en soit, c’est la vitesse à laquelle l’information se transmet, se propage aujourd’hui! C’est tout bonnement incroyable! Depuis la mort de J.F Kennedy qui a pris environ 2 mois à faire le tour du monde, à la démission du Pape qui en a demandé pas plus de deux heures, on en a fait du chemin. Il est même possible d’assister aux messes du Vatican en directe depuis son salon. Grâce à qui? Grâce à quoi? La toile qui nous enveloppe tous, Internet. Non mais c’est fous quand-même de voir, de constater à quel point cette technologie s’est développée, s’est propagée, comme la peste noire ou la grippe espagnole. Oh bien-sûr, Internet ne tue personne, c’est comme les armes, c’est ceux qui s’en servent qui sont dangereux. Bon, ça c’est un autre débat. Quoiqu’il en soit, si pour moi l’internet est une bien belle machine me permettant de surfer sans planche, de me divertir sans payer, de magasiner sans me bouger le derrière, d’insulter quelqu’un sans lui faire face, il n’en va pas de même pour tous. Je considère cette toile d’araignée, la toile de la veuve noire, comme une sorte d’arme à double tranchant. Voici pourquoi. Oui nous pouvons en retirer une grande satisfaction, un certain plaisir, gérer et magasiner à distance, mais! On peut aussi y gâcher sa vie, plusieurs personnes que je connais sont maintenant prisonniers de leurs ordinateurs, du monde virtuel où ils sont libres, quand ils font face à la réalité qui est la nôtre, ils n’arrivent plus à la supporter et se réfugient sur la toile qui vient les encoller d’avantage. D’autres y négligent les être qui devraient leurs êtres les plus chères, j’ai lue des nouvelles (que je prends avec un grain de sel) racontant que deux parents ont préférés jouer aux Sims plutôt que de s’occuper de leur enfant au point de le laisser mourir! Certaines fille acquièrent une réputation des plus répugnantes par erreur, par un acte de méchanceté de la part d’une autre personne, certaines en vont à commettre le suicide tellement leur vie en est pourrie! C’est d’ailleurs ce pourquoi je me montre toujours bien méfiant en ce qui concerne le net, et ce à quoi je m’expose. De cette façon, je peux continuer à vivre ma petite vie tranquille et je reste bien ancré au monde réel. Bon, sur ce, moi je retourne griller des aliens. Ou je pourai aller botter le cul du Pape Borgia. Les deux semblent pertinents….

Publicités