Dernièrement, il m’a été donné de magasiner des jeux-vidéo, je parle ici de Baldur’s Gate: Enchanced Edition. En magasinant, je me rend compte que la version matérielle coûte environ 65$ alors que la version immatérielle, sur Steam, en coûte environ le tiers, soit, 22$. WOW! C’est quand-même dément! moi, le petit acheteur, je n’ai plus besoins d’aller dans un magasin pour y payer une fortune pour un jeu qui n’en vaut qu’une fraction! Il faut quand-même garder en tête qu’un disque de plastique et une boîte de carton ça coûte une véritable petite fortune à produire non?… Donc, pour se sauver quelques milliers de dollars, depuis quelques années, les entreprises de jeux-vidéos, de films et de musique ont enclenchés une course vers l’immatériel! De ce fait, on augmente le besoin, la nécessité d’être branché sur la toile. 

Donc, non seulement ces entreprises ( je parle ici des compagnies de jeux-vidéo principalement) imposent la nécessité d’être connecté pour posséder le jeu, mais aussi, d’être connecté pour jouer, pour profiter de toute la cagnotte. Viennent ensuite les DLC par centaines, les mises à jours, l’expérience multijoueurs, les accomplissements à débloquer, les exclusivités, etc. C’est d’ailleurs au niveau du droit de jouer que je veux m’attarder, pour la grande majorité des jeux PC, il est nécessaire de posséder une clé d’identification de licence. C’est le genre de chose qui est devenue commune pour les joueurs. Ensuite, il y a l’identification du joueur et du jeu sur le site web de la boite de production qui est devenu une nécessité. Jusque là, ça passe, c’est un peux chiant, mais ça passe. Ensuite, par une petite initiative du studio Ubisoft, on s’est mis à trouver des jeux où il était obligatoire d’être connecté sur le net, ne serai-ce que pour pouvoir jouer au jeu en question! Et si le réseau venait à planter? Si on se le faisait couper ou que l’on se retrouvait dans un lieu où l’internet n’est pas disponible? Ben oui, too bad pour le petit consommateur, tu va devoir te contenter d’une autre cagnotte en attendant mecton! 

Voilà où nous en somme, si t’es pas connecté, c’est ton problème et donc, ce n’est pas de notre responsabilité de te fournir l’accès au jeu si tu nous prouve pas que tu existe vraiment! Heureusement pour nous, le petits pions de cet échiquier, le vent tourne! HOURRAY!!!! Parce-que, suite à des plaintes massives de la part des clients et des distributeurs, la donne change en la faveur des clients. Par-exemple, Ubisoft se voit maintenant tenus d’offrir la possibilité de jouer hors-ligne pour les jeux où il n’est pas nécessaire de jouer en multi-joueurs. Ceci dit, le joueur doit utiliser un compte hors-ligne sur lequel il ne dispose que du minimum de l’expérience du jeu. C’est un début. 

En guise d’exemple, je donne Assassin’s Creed 2 en ce qui concerne la nécéssité d’être connecté, et Might & Magic: Heroes VI, pour le côté très limité de l’expérience hors-ligne. 

Et vous? quels jeux vous font rager de la sorte?

Publicités